Annexe

Interview de Valérie Moragues, professeur de hautbois

Valérie Moragues, professeur de hautbois de Claire, enseignante au conservatoire de musique et de danse de Poissy, a bien voulu répondre à nos questions :

  • Claire : Que ressentez vous quand vous jouez et entendez de la musique classique?

Mme Moragues : Cela va dépendre des musiques, à l’écoute, si elle me plaît, je ressens beaucoup d’émotion et au contraire, j’en ressens peu quand elle me plaît moins. Mais quand il s’agit de jouer un morceau qui  ne me captive pas, je me concentre plus sur la technique afin  que le rythme soit parfaitement en place. Mais lorsqu’ un musicien donne un concert, il doit avant tout transmettre des émotions, il faut donc interpréter le morceau pour le rendre agréable à l’écoute.  C’est le cas notamment de la musique contemporaine qui ne m’enchante pas aux premiers abords mais à force de le jouer et de l’écouter, j’y trouve de l’intérêt. Mais la perception de la musique diffère entre chaque personne, cela va dépendre des premiers contacts avec la musique classique, du cadre familial et de style de musique écoutées. D’ailleurs, c’est très dommage car il n’y a presque plus d’émissions consacrées à de la bonne musique, il  y avait à l’époque Dimanche Martin et non pas ces radios comme NRJ ou Virgin qui n'apprennent rien sur la musique.. Il reste toutefois la radio classique par exemple.

  • Justement ma question suivante consistait à savoir comment faire pour étendre la musique classique à un public plus large et aux jeunes en particuliers ?

Il faut en faire écouter aux enfants des leur plus jeune âge, des le berceau, ou dans les hôpitaux. Ensuite il faut étendre aux crèches puis aux écoles, ma fille avait d’ailleurs un professeur qui leur diffusait un extrait de musique classique pendant leurs contrôles. Mais cela reste très rare, il faudrait également que dans toutes les écoles, le matin soit consacré aux maths, français et autres matières  scolaires mais que l’après-midi, les enfants jouent de la musique ou pratiquent un art. De plus il serait nécessaire qu’au collège au cours de musique, les enfants jouent d’autres instruments que la flute à bec, des percussions  par exemple.  

  • Il faudrait  que tout le monde ait  la même possibilité pour accéder à la découverte du classique en fait
  • 

Oui exactement ! Par exemple, il y a eu une opération dans un pays d Amérique du sud  où l’on proposa aux enfants des rues de jouer un instrument, l’orchestre est maintenant très connu et certains de ces enfants sont devenus des professionnels.  

  • Merci beaucoup d’avoir répondu à nos questions!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site